Lettre à mon amie Walza Norzin Wangmo, 2ème partie

Nouveau Culture Politique

Ci dessous, la deuxième partie de la lettre que Jamyangkyi a écrite le 3 juin 2009 à son amie emprisonnée.

 

Lettre à mon amie Walza Norzin Wangmo

Nouveau Politique

Voici la traduction d'une partie de la troisième lettre que Jamyangkyi adresse à Walza Norzin Wangmo, prisonnière politique incarcérée depuis plus d'un an. La seconde partie de cette lettre sera mise en ligne très prochainement.



Lettre à mon amie Walza Norzin Wangmo


Appel des enfants du pays des neiges

Nouveau Culture

Appel des enfants du pays des neiges

 

གངས་ཕྲུག་གི་འབོད་བརྡ།

L'équipe de tibet-doc a traduit une chanson qui est diffusée au Tibet, ou du moins l'a été. Le message n'a nul besoin d'être explicité par des commentaires, tant les paroles sont éloquentes. Précisons seulement qu'elles empruntent l’image du nuage messager au poème sanskrit Meghadūta (« Le messager des nuages »), composé par le célèbre poète Kālidāsa, qui vécut entre le Ier et le IVe s. de notre ère. Dans cette œuvre en cent onze strophes, le narrateur, un demi-dieu, confie à un nuage un message d’amour, pour qu’il le transmette à sa fiancée éloignée. Ce poème est considéré comme un des plus beaux poèmes lyriques en sanskrit, et il a fait l’objet d’une traduction considérée comme exceptionnelle en tibétain. Ses auteurs en sont Changchub Tsemo (1303-1380) et son neveu Namkha Zangpo (XIVe s.), qui a achevé la traduction. Il est inclus dans le Tangyur tibétain (Toh. no. 4302).

Poème tibétain pour les 20 ans du massacre de Tiananmen

Culture

Le poème ci-dessous a été écrit par un Tibétain pour la commémoration du massacre du 4 juin 1989, et pour plaider en faveur d'un rapprochement entre Chinois et Tibétains animés du même idéal de démocratie et de liberté.

Deux Tibétains recherchés par les autorités chinoises s'enfuient

Nouveau Politique

 

En septembre dernier, nous avions publié la traduction d'une affiche placardée à Kardzé (tib. dkar mdzes, ch. Ganzi) en mai 2008, suite aux manifestations qui avaient éclatées un peu partout au Tibet, et en particulier dans cette ville. Cette affiche était un mandat d'arrêt à l'encontre de ceux soupçonnés d'avoir "causé de graves atteintes à la sûreté de l’État, exercé de graves pressions sur la stabilité politique, de graves violations des règles assurant la sécurité de la société et a causé de graves préjudices pour la vie et les biens des masses populaires", et promettait une récompense financière à quiconque pourrait aider à leur arrestation.

 

L'année dernière, j'étais prisonnier

Nouveau Politique

Voici traduit ici le témoignage d’un lycéen qui a pris part aux manifestations de l’année dernière. Contrairement aux orphelins d’un article précédent, lui ne reçoit visiblement pas d’aide de la police armée pour pouvoir poursuivre ses études…

17 mai 2009 : Le site www.highpeakspureearth.com nous informe que cette page traduite ci-dessous n'est désormais plus accessible sur le blog de ce lycéen...

http://www.highpeakspureearth.com/2009/05/last-year-i-was-prisoner.html

Le témoignage unique d'un moine tibétain, sous-titré en français

Politique

Mise à jour : 9 Mai  2009

Après près de 7 mois passés en prison, ce moine a finalement été libéré le 2 mai 2009. Deux avocats chinois, Li Fanping et Jiang Tianyong s'étaient proposés pour assurer sa défense, ce qui semble avoir été le facteur décisif de sa libération.

Voir : http://phayul.com/news/article.aspx?id=24661&article=Chinese+lawyers+ins...

-----

Mise à jour : 7 Novembre 2008

Le soldat chinois et l'orphelin tibétain

Nouveau Propagande

Et après, ne venez pas dire que l'Etat chinois ne prend pas soin des pauvres petits Tibétains... Notre site préféré nous a annoncé hier 14 avril que des soldats de la police armée apportaient un soutien aux orphelins.

Vous avez des doutes ? C'est que vous avez mauvais esprit.

Voici les photos :

Zhaxi Lahm (Tashi Lhamo ?) et son sponsor Zhang Lihua le 12 avril 2009. Tenzin Dazhen (?) et son sponsor Luo Jidie, 12 avril 2009.

Suit un petit commentaire  :

Un homme est mort

Nouveau Politique

Fin mars 2009, le site d’informations www.phayul.com nous informait qu’un moine âgé de 28 ans nommé Tashi Sangpo, résidant au monastère de Ragya, en Amdo s’était suicidé en se jetant dans le fleuve jaune, après avoir été accusé de posséder des tracts contre le gouvernement chinois, ainsi qu’un drapeau tibétain. Ce suicide est intervenu après des épisodes de manifestation dans la région.
Le fait qu’il ait préféré mourir plutôt que de tomber entre les mains de la police chinoise en dit long sur les méthodes de cette dernière.
Aujourd’hui (8 avril 2009), un texte rendant hommage à ce moine a été publié sur un blog, en voici la traduction :

Instructions à destination des touristes se rendant au Turkestan Oriental

Nouveau Turkestan Oriental

Nous traduisons ici une information publiée le 2 avril 2009 par le groupe d'informations ETIC (East Turkistan Information Center) : http://uygur.org/de/wunn09/04_02.htm

 

Syndicate content