Politique

Lettre à mon amie Walza Norzin Wangmo, 2ème partie

Nouveau Culture Politique

Ci dessous, la deuxième partie de la lettre que Jamyangkyi a écrite le 3 juin 2009 à son amie emprisonnée.

 

Lettre à mon amie Walza Norzin Wangmo

Nouveau Politique

Voici la traduction d'une partie de la troisième lettre que Jamyangkyi adresse à Walza Norzin Wangmo, prisonnière politique incarcérée depuis plus d'un an. La seconde partie de cette lettre sera mise en ligne très prochainement.



Lettre à mon amie Walza Norzin Wangmo


Deux Tibétains recherchés par les autorités chinoises s'enfuient

Nouveau Politique

 

En septembre dernier, nous avions publié la traduction d'une affiche placardée à Kardzé (tib. dkar mdzes, ch. Ganzi) en mai 2008, suite aux manifestations qui avaient éclatées un peu partout au Tibet, et en particulier dans cette ville. Cette affiche était un mandat d'arrêt à l'encontre de ceux soupçonnés d'avoir "causé de graves atteintes à la sûreté de l’État, exercé de graves pressions sur la stabilité politique, de graves violations des règles assurant la sécurité de la société et a causé de graves préjudices pour la vie et les biens des masses populaires", et promettait une récompense financière à quiconque pourrait aider à leur arrestation.

 

L'année dernière, j'étais prisonnier

Nouveau Politique

Voici traduit ici le témoignage d’un lycéen qui a pris part aux manifestations de l’année dernière. Contrairement aux orphelins d’un article précédent, lui ne reçoit visiblement pas d’aide de la police armée pour pouvoir poursuivre ses études…

17 mai 2009 : Le site www.highpeakspureearth.com nous informe que cette page traduite ci-dessous n'est désormais plus accessible sur le blog de ce lycéen...

http://www.highpeakspureearth.com/2009/05/last-year-i-was-prisoner.html

Le témoignage unique d'un moine tibétain, sous-titré en français

Politique

Mise à jour : 9 Mai  2009

Après près de 7 mois passés en prison, ce moine a finalement été libéré le 2 mai 2009. Deux avocats chinois, Li Fanping et Jiang Tianyong s'étaient proposés pour assurer sa défense, ce qui semble avoir été le facteur décisif de sa libération.

Voir : http://phayul.com/news/article.aspx?id=24661&article=Chinese+lawyers+ins...

-----

Mise à jour : 7 Novembre 2008

Un homme est mort

Nouveau Politique

Fin mars 2009, le site d’informations www.phayul.com nous informait qu’un moine âgé de 28 ans nommé Tashi Sangpo, résidant au monastère de Ragya, en Amdo s’était suicidé en se jetant dans le fleuve jaune, après avoir été accusé de posséder des tracts contre le gouvernement chinois, ainsi qu’un drapeau tibétain. Ce suicide est intervenu après des épisodes de manifestation dans la région.
Le fait qu’il ait préféré mourir plutôt que de tomber entre les mains de la police chinoise en dit long sur les méthodes de cette dernière.
Aujourd’hui (8 avril 2009), un texte rendant hommage à ce moine a été publié sur un blog, en voici la traduction :

Un court poème

Nouveau Culture Politique

Les deux textes dont nous vous proposons ici la traduction ont été publiés sur des blogs quelques jours avant la fermeture des principaux sites internet en tibétain le 11 mars. Ces sites sont de nouveau accessibles depuis le 21 mars.

Souvenirs de Lhasa, en 2009

Politique

Bonne nouvelle : les blogs et sites en tibétain sont de nouveau visibles depuis quelques jours. Beaucoup de blogueurs ont accueilli avec joie la ré-ouverture de ces sites. Le texte ci-dessous, publié sur www.tibetabc.cn le 21-03-09, témoigne sans détours de l'omniprésence militaire et de l'ambiance délétère qui règne actuellement à Lhasa.

 

Souvenirs de Lhasa, en 2009

1. Il y a très longtemps, ce haut-lieu était la terre de nos ancêtres, où les rayons de soleil étaient chauds, et qui était purifiée par les dix vertus. Les hommes qui y vivaient, compatissants et aimants, ne se nuisaient que très peu entre eux, et ils vivaient dans la paix. Le son de la conque qui résonnait depuis le Jokhang, celui des moines des trois sièges bouddhiques qui débattaient pour que progresse la vérité grâce à la connaissance des cinq grands traités, celui des nombreux passants dans les ruelles qui, un rosaire à la main, récitaient leurs prières, et les propos polis des commerçants, comme tout cela était doux aux oreilles ! La ville de Lhasa de 2009, est-elle aussi agréable qu’elle l’était autrefois ?

L'armée à Rebkong

Politique

A mesure que le 10 mars approche, la tension monte au Tibet.

Sur un blog tibétain, on a trouvé le court texte suivant, rédigé le dimanche 8 mars à une heure du matin, soit 19h heure française. Il nous apprend que l'armée est omniprésente à Rebkong (ch. Tongren, province du Qinghai, ancienne province de l'Amdo). Et que l'auteur craint que cette présence, plutôt que d'apaiser les esprits, ne serve finalement qu'à susciter la colère, qui elle-même conduira à la répression...

Syndicate content