La colère enflammée des serfs - Page 19

Propagande

Devant le domaine du seigneur retentit distinctement la voix d'un jeune serviteur, criant avec force : "relâchez-moi, relâchez-moi! Grand-père, viens vite!". Le cruel seigneur est en train d'échanger ce jeune serviteur contre un âne. Dès qu’il l’entendit, le vieil homme, dont les yeux ont été énucléés par ce seigneur, se précipite, dégoulinant de sang et de sueur. Tendant ses mains maigres et décharnées, il dénonce avec colère les méfaits de ce seigneur comparable à un chacal et un loup.