Les détritus du "développement"

Culture

Le poème en vers réguliers ci-dessous a été mis en ligne le 23 février 2009, c'est-à-dire deux jours avant le Nouvel An tibétain du Tibet Central.

Son auteur fait référence à la déprédation et à la pollution de la culture et de la nature tibétaines, après la campagne de l"Ouverture vers l'ouest" (Xibu da kaifa), une politique de développement à tout crin des zones pauvres et économiquent à la traîne de la Chine, dont le Tibet (RAT et zones tibétaines du Qinghai, du Gansu, du Sichuan et du Yunnan) font partie. Célébrée à Pékin comme la solution au fossé de richesse et donc au fossé ethnique entre Chine "han" et Chine des "minorités nationales" de l'ouest comme les Ouighours et les Tibétains, on voit que cette politique ne fait pas l'unanimité parmi les principaux intéressés...

Les détritus poussés par les vents violents

Les richesses longuement accumulées par nos ancêtres :

Le bouddhisme, les coutumes et traditions locales,

Les palais que nous avons érigés génération après génération :

Le Potala et le Yumbulakhang,

Ce milieu naturel auquel nous tenons encore plus qu’à notre propre vie :

Les majestueuses montagnes enneigées, les vastes pâturages, les lacs clairs et immaculés,

C’est le patrimoine laissé par le père à son fils

Et qui constituent la condition de sa croissance.

Celui qui ouvre grand ses yeux cupides sur ces richesses d'hier et d'aujourd'hui,

Celui qui étend ses mains immondes dans les palais,

Celui qui laisse l’empreinte noire de ses pieds dans ce milieu naturel,

Est-ce une personne qui nous est nécessaire, à nous les habitants de ce pays?

Regardez! Sous ce masque pareil à une déesse

Se logent des crocs ensanglantés et de vigoureuses griffes acérées.

Ecoutez! Dans ces confidences douces comme miel

Sont dissimulées la duperie de l’ivrogne et la férocité de la cupidité.

Lorsque les roulements du tambour de "l'Ouverture vers l'Ouest"

Ont été jetés partout, tel un vent violent,

Un amas de détritus poussé par cette tempête

Est tombé en quantité démesurée sur mon pays et dans l'esprit de mon peuple.

source : http://www.tibetabc.cn/u/gqsdbk/archives/2009/200922313537.html