Réaction de Jamyangkyi

Politique

Vous trouverez ici la traduction du texte que Jamyangkyi a publié sur son blog, en réaction à cette arrestation. Contrairement aux premières informations reçues et diffusées sur ce site, le chanteur arrêté n'est donc pas Sogtrug Sherab, mais Sogtrug Tashi Döndrub. Cependant, un lecteur du blog de Jamyangkyi écrit que Tashi Dondrup est en liberté puisqu'il a été vu dans un magasin à Xining.

 

Connaissez-vous Tashi Döndrup, le joueur de mandoline ?

Au soir du douzième jour du premier mois de l’année chinoise, mon neveu Dawa Tsering, de retour à la maison après être allé garder les moutons, m’a dit : «  Tante, un chanteur appelé Tashi Döndrub a été arrêté suite à une chanson en faveur du Tibet. Un de mes amis bergers a téléchargé cette chanson intitulée "1958-2008" sur son téléphone portable. »
Mais comme le Tashi Döndrub que je connais chante des chansons chinoises et des chants de louanges, je me suis dit que ce n’était sans doute pas lui qui avait été arrêté, et j'ai ignoré cette nouvelle. Lorsqu’il a vu mon expression, les yeux brillants, mon neveu m’a dit sérieusement : « Tante, ce n’est pas un chanteur de chansons chinoises, c’est quelqu’un qui joue de la mandoline tibétaine ». Mais comme mon neveu est un écolier de douze ans, et que c’est quelqu’un qui, d’habitude, aime bien raconter toutes sortes de choses aux voisins, je n’ai pas évoqué le sujet auprès d’autres personnes, pensant qu’il s’était trompé.
De retour avant-hier à Xining, j’ai entendu que Sogtrug Tashi Döndrub avait fait un disque dans lequel il chantait la chanson "1958-2008" et qu’il avait été arrêté, avant sa distribution au cours du mois de décembre 2008. On raconte que sa chanson circule actuellement sur l’Internet chinois et sur les téléphones portables des Tibétains, dans les régions tibétaines.
Ce soir, j’ai demandé à mon neveu où est-ce que son ami berger avait téléchargé cette chanson de Tashi Döndrup, qu’il avait dans son téléphone portable. Mon neveu m’a répondu inquiet : « Depuis Internet. » Cette année, mon neveu a été le premier de sa classe, aussi, pour tenir ma promesse, je l’ai emmené à Xining et à ce moment-là, j’ai pensé que bien que ce soit un enfant, d’excellentes paroles sortaient de sa bouche. Et alors qu’il habite dans une région des confins, il écoute les informations. Plus encore, j’ai compris que tous les Tibétains suivaient cette affaire avec attention et s’en inquiétaient.
Notre frère Tashi Döndrub fait partie de tous les héros et les héroïnes du Pays des neiges qui sont morts ou croupissent dans des prisons. A tous, du plus profond de notre cœur, nous rendons hommage et nous gardons leur mémoire. Toujours… Aussi longtemps que nous vivrons…

 

PS : un des lecteurs du blog de Jamyangkyi a écrit que Tashi Dondrup n'était pas en prison, puisqu'il tenait actuellement un magasin. L'enquête se poursuit donc.