Le gouvernement chinois lance une campagne de critiques contre Rabiye Kadeer :

Turkestan Oriental
Rabiye Kadeer

Comme le Dalaï-Lama, Rabiye Kadeer, la figure principale de l'opposition ouïghoure, est maintenant victime des campagnes de dénonciation du gouvernement chinois, visant à la discréditer. Un signe de sa notoriété grandissante sur la scène internationale, qui la rend toujours plus génante pour les autorités?

 

 

Information du 12-11-2008, sur le site : www.uygur.org

D’après des sources du groupe ETIC [East Turkistan Information Center], le gouvernement de la préfecture de Khotan, au Turkestan Oriental, a annoncé le lancement d’une campagne “éducative” de critique de Rabiye Kadeer, la leader politique Ouïghoure en exil.

L’ensemble des institutions éducatives et des écoles doivent participer activement à cette campagne, en assistant Samedi et Dimanche, à des “cours” où la crimes supposés de Rabiye Kadeer seront exposés. L’objectif principal de cette campagne est de provoquer l’animosité du public contre Rabiye Kadeer, et de faire reconnaître publiquement qu’elle est un dangereux ennemi du gouvernement chinois.

Alors que le gouvernement chinois intensifie ses efforts pour mettre à mal la reputation de Rabiye Kadeer, ces mesures ont renforcé son image d’héroïne parmi les Ouïhgours du Turkestan Oriental.